C’est le temps de la dinde! 7 conseils pour organiser le meilleur souper de l’Action de grâce

Par le chef Shahir Massoud

Alors que certaines personnes choisiront de se réunir pour un petit rassemblement, beaucoup se lanceront dans la préparation de repas pour un plus grand nombre de personnes! Mais que vous cuisiniez pour deux ou vingt personnes, les conseils ci-dessous du chef Shahir Massoud vous aideront à organiser un repas de l’Action de grâce sans stress, dont vous et votre famille vous souviendrez toujours.

 

  1. Connaître ses invités

Vous devez savoir quelle quantité de dinde acheter pour nourrir vos invités! Je recommande toujours une livre et demie par invité (ce qui laisse suffisamment de restes, dont vous aurez envie après avoir consulté nos recettes sur butterball.ca/fr), mais vous pouvez aussi consulter la calculatrice de dinde Butterball pour vous aider à acheter une quantité suffisante pour votre festin. Je vous conseille également de faire attention au temps de décongélation lorsque vous choisissez une dinde « cuite surgelée » ou une autre option congelée! Personnellement, je choisis toujours la dinde farcie Butterball parce qu’elle est cuite à partir du congélateur et contient la meilleure farce déjà préparée. De plus, vous risquez fortement de vous retrouver avec des restes, et plus vous pouvez étirer vos repas en cette période d’inflation, mieux c’est!

  1. Être stratégique avec ses plats d’accompagnement

N’oubliez pas que votre four sera occupé par la dinde, alors essayez de planifier un menu où les plats d’accompagnement n’auront pas besoin de ce précieux espace. Découvrez d’excellentes recettes cette année, comme nos patates douces croustillantes avec fromage de chèvre fouetté, notre purée de crème sure et d’oignons, nos haricots verts au beurre noisette, notre salade d’automne et notre sauce aux canneberges, à l’orange et au chili. Toutes ces recettes peuvent être préparées sur la cuisinière pendant que la dinde rôtit et cuit au four.

  1. Confier une partie du travail à quelqu’un d’autre

Il n’y a pas de honte à demander de l’aide! Demandez à votre mère d’apporter un dessert, ou à votre beau-frère de mettre la main à la pâte en préparant des petites bouchées ! Si vous essayez de tout faire, il ne vous restera plus de temps pour vous joindre à la fête, et en plus, cela vous permettra d’économiser un peu sur votre budget. Alors, partagez le travail pour y arriver. Celui qui s’occupe de la vedette principale du souper — la dinde — ne devrait pas avoir à se préoccuper de la façon de commencer et de terminer le festin.

  1. Créer de l’ambiance

Rien de mieux qu’un peu de musique pour mettre tout le monde dans l’ambiance festive! De plus, elle peut même nous inciter à danser ou à chanter (ce qui peut aussi se traduire par des éclats de rire!). Je viens de créer sur YouTube une liste de lecture de mes chansons préférées à écouter lorsque je prépare et organise un repas de l’Action de grâce.

  1. Règle « pas de téléphone »!

Écoutez, je suis tout à fait d’accord pour que la présentation finale sur la table soit documentée pour Instagram. MAIS imposez une règle à la table : une fois les photos prises et partagées, rangez les téléphones. Oui, même l’adolescent mécontent. Après le choc initial et le réflexe de la main qui se dirige vers la poche (luttez contre cette envie!!), vous verrez que tout le monde à table se mettra à parler. Oserais-je le dire, vous pourriez même commencer à partager ce pour quoi vous êtes reconnaissant! Alors, rangez vos téléphones, mangez, parlez et riez.

  1. Préparez la table (et vous-mêmes!)

L’un des aspects les plus amusants de ce jour férié est son caractère exceptionnel. Sortez les nappes, les bougies et les couverts, et décorez la table avec des objets saisonniers. Amusez-vous avec la présentation de la table, avant même que la nourriture ne s’y trouve. Et écoutez, je suis rarement du genre à dire qu’il faut bien s’habiller, mais les gens… il faut bien s’habiller. Remplacez les cotons ouatés et les joggings par de vrais vêtements et profitez de l’occasion. Puis remettez vos vêtements confortables après la deuxième portion. Pas de jugement rendu là.

  1. Établir de nouvelles traditions

Si vous êtes comme moi, vous êtes encore en train de vous habituer à être responsable de votre propre Action de grâce en famille. Après une éternité passée à la « table des enfants », c’est presque surréaliste de se rappeler que c’est maintenant vous qui vous en occupez ! Évidemment, cela implique beaucoup de responsabilités (les gens s’attendent à un excellent repas!), mais aussi beaucoup de possibilités pour fêter à votre façon et inclure vos propres traditions annuelles. Alors, osez vous démarquer, mais restez simple et efficace. S’il y a un plat, une activité, un rituel, entre autres, sur lequel votre famille peut compter chaque année, alors vous avez, mon ami, établi votre propre tradition.