Bien-être animal

L’industrie avicole canadienne, de concert avec des vétérinaires, des scientifiques, des groupes voués au bien-être animal, des détaillants, la société de protection des animaux, le gouvernement fédéral et des transformateurs comme Exceldor et Butterball, ont élaboré un « Code de pratiques » pour le soin et la manipulation de la volaille du couvoir à l’usines de transformation. Les éleveurs de dinde du Canada sont déterminés à assurer un traitement respectueux de leurs oiseaux, tout en offrant aux consommateurs des aliments sains et salubres.

Les normes canadiennes de salubrité et de sécurité des aliments sont parmi les plus exigeantes du monde et l’industrie canadienne du dindon a mis en place des mesures particulières, reposant sur des données scientifiques pour que nos fermes soient à la fine pointe de la production en matière de salubrité et de qualité des aliments.

Pour en savoir plus sur le Programme de salubrité des aliments à la ferme© des Éleveurs de dindon du Canada, notamment sur la gestion du programme, les vérifications à la ferme et les pratiques précises de biosécurité à la ferme, vous pouvez lire Notre responsabilité, notre engagement: Guide des programmes de salubrité des aliments à la ferme et de soin des troupeaux des Éleveurs de dindon du Canada, ou télécharger le Guide des programmes à la ferme des ÉDC ci-dessous au complet.

Bien-être animal :

Butterball prend à cœur la santé et le bien-être de ses dindes. Notre équipe d’auditeurs certifiés par la PACCO veille rigoureusement au bon traitement des animaux et au respect des normes applicables à toutes les étapes de production, de la ferme à la table. L’amélioration continue de nos programmes de formation des employés et de nos pratiques dans tous les secteurs de l’entreprise sont des préoccupations constantes. Le traitement responsable des animaux est au cœur de notre culture d’entreprise.

Sans cages :

Les dindes Butterball sont élevées dans des fermes familiales. Les poulaillers sont sécuritaires, confortables et la température ambiante y est contrôlée. Les dindes ont accès à de la nourriture et à de l’eau 24 heures par jour. Elles ne sont jamais mises en cage et peuvent se promener à la grandeur du poulailler.

Antibiotiques :

Tous les produits de viande et de volaille vendus au Canada sont exempts d’antibiotiques. Toutes les volailles sont soumises à un temps d’attente strict sous surveillance vétérinaire avant la cueillette pour garantir l’absence de résidus d’antibiotiques dans leur organisme.La Direction des médicaments vétérinaires de Santé Canada évalue tous les antibiotiques, et l’industrie de la dinde fait l’objet d’une étroite surveillance vétérinaire. Des médicaments ne sont administrés aux volailles qu’en cas de nécessité.

De faibles niveaux d’antibiotiques ont été ajoutés aux régimes du bétail et de la volaille pour en promouvoir la santé digestive et la croissance. Utilisés comme facteurs de croissance, ces antibiotiques se sont avérés hautement efficaces pour assurer la santé animale et la production accrue de viande, de lait et d’œufs par livre d’aliments. Toutefois, les bactéries résistantes aux antibiotiques chez les populations animales et humaines constituent une source de préoccupation qui met en doute l’utilisation d’antibiotiques, à la fois comme traitement chez l’humain et en tant qu’ingrédient dans l’alimentation animale. Butterball met l’accent sur le soutien des systèmes immunitaire et digestif de l’animal et travaille en vue d’éliminer les antibiotiques des aliments de ses dindes.

Hormones de croissance et OGM :

Au Canada, les dindes ne reçoivent aucune hormone de croissance ni aucun stéroïde, ces substances y étant interdites depuis plus de 30 ans. En outre, les dindes canadiennes ne subissent aucune modification génétique. Les progrès en reproduction et en sélection, combinés à l’amélioration de l’alimentation et des programmes à la ferme, expliquent en grande partie le meilleur état de santé et la taille accrue des volailles, qui fournissent d’ailleurs plus de viande qu’auparavant.

Alimentation :

Les dindes sont omnivores, ce qui signifie que leur régime comprend de la viande et des légumes. Bien que leur moulée soit principalement constituée de grains (maïs, blé, soya), des protéines animales y sont aussi ajoutées pour procurer les nutriments essentiels dont ils ont besoin pour profiter d’une alimentation saine et équilibrée.